GUINDE Madeleine

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

GUINDE Madeleine

Message  Michel le Lun 10 Aoû - 11:14

Salut à tous,
Chicouloun a abordé hier la personnalité de Madeleine Guinde dans la Collection Pesante. On pouvait voir un type traditionnel, celui de l'homme à la lanterne qui existe déjà parmi les moules de Lagnel figurant dans les collections du Musée du Vieux-Marseille. Carbonel l'a représenté ainsi, de même que Junoy.

Selon Régis Bertrand (catalogue "quand les santons entrent au Musée, Edisud 2003, p.64) Madeleine Louise Jeanne Domenc est née à Marseille le 14 octobre 1866 et y décède le 18 février 1962. Elle avait épousé le facteur Robert Guinde le 23 juin 1910, sa grand-mère aurait déjà été santonnière (catalogue Mouret en 1943) . Il n'avait pu l'identifier, le patronyme étant très répandu. J'avais envoyé des précisions, à la demande du musée,  en signalant le prénom  Etienne [Vial ] et en précisant qu'il s'agissait de son  l'oncle maternel. La conservatrice devant être comme Charlemagne, sachant lire, mais pas écrire, je n'ai jamais reçu de réponse à tout un film photo réalisé pour l'occasion et plusieurs pages de renseignements.  Je dois retrouver le C-D avec différents moules de Guinde et de Vial et leurs estampages. Les santons présentés dans le catalogue ont plusieurs origines. On retrouve certains modèles notamment chez les Gaubert. Le corps de sa marchande de brousse vient d'un moule de Lagnel.

La série qui suit a été effectuée par R. Pesante. Il me l'avait offerte pour mes 20 ans. Cette série a la particularité de présenter une grande unité, ce qui est rare pour l'époque. On commence ici par les acteurs des pastorales Maurel et du théâtre Chave




Elle a été exposée une première fois en 1987 au Musée de la Vie wallonne de Liège. Je donnais aussi l'année de son décès dans le catalogue. On devine l'homme à la lanterne derrière le rémouleur. Cette série aurait donc été réalisée par Vial, puis utilisée par sa nièce.
Vial reçoit un diplôme d'honneur à un concours de crèches organisé par l'Action Provençale en 1901 . Il est cité dans la liste des participants à la Foire en 1906, mais est absent de celle de 1910 (cf. A. Arnaud d'Agnel et Léopold Dor, Noël en Provence, réédition chez J. Laffitte, Marseille, pp. 123 et 125).
Quant à Madeleine Guinde, elle est citée dans la liste des participants à la foire en 1916 sous le nom de "Mme Robert Guende", mais E. Rougier écrit en 1919 qu'elle est établie depuis "une dizaine d'années". Comme je l'ai dit Carbonel a acquis chez elle le goût des couleurs vives et l'habitude de mélanger sur les socles le jaune dans la peinture verte encore fraîche. Les peintures des socles des  santons de Guinde ont viré au bleu, réaction chimique avec la terre ou exposition à la lumière.  C'est chez elle que Pesante enfant a modelé ses premiers santons. Elle était amie de ses parents.
C'est une des premières santonnières avec Marius Frégier et Marie Rouvier à avoir réalisé santons peints et habillés. Plusieurs compositions de santons habillés figurent dans les collections du Musée de Château -Gombert.






Le reste de la série avec des formes très stylisées. Le berger avec la cape sur l'épaule figure dans la série Madame Pierre Louca, n°100 du même catalogue. On peut conclure pour plusieurs sujets qu'il s'agit de types traditionnels retravaillés.
Ces santons sont un compromis entre santons simples et détachés: floches des bonnets, chapeaux des hommes sont rapportés. J'ai oublié de préciser qu'ils ont une dizaine de cm. Sans cuire ses santons, elle les durcissait dans le four du boulanger. L'anecdote que Pesante m'avait racontée est mentionnée par Charles Astro dans le catalogue "L'Europe des crèches", expo au palais Lascaris de Nice en 1982, p. 66.




La poissonnière de la série Vial et une poissonnière surmoulée qui démontre bien le problème de l'identification des modèles.
Celle peinte a été moulée sur un santon existant. Il en résulte une perte du modelé et une diminution de taille qui est partiellement compensée par un socle plus important. Les couleurs employées rappellent celle de la femme au berceau de M. Guinde dans le catalogue "Quand les Santons entrent au Musée".


Dernière édition par Michel le Ven 8 Aoû - 22:01, édité 4 fois

Michel

Messages : 1810
Date d'inscription : 29/02/2008
Age : 52
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUINDE Madeleine

Message  chicouloun le Lun 10 Aoû - 11:20


Vierge et accessoire puits , terre crue peinte- Exposition Pesante . ATN Aubagne 2009



Nativité, rois mages, pêcheur - Terre crue - Exposition peinte Pesante . ATN Aubagne 2009



Santons bruts, terre crue.- Pesante . ATN Aubagne 2009



l'homme au journal et l'homme aux deux paniers.Terre crue habillée. peinte Pesante . ATN Aubagne 2009
avatar
chicouloun

Messages : 910
Date d'inscription : 31/01/2008
Age : 53
Localisation : Miramas-en-Provence

http://provencecreches.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUINDE Madeleine

Message  bartoumiou le Lun 10 Aoû - 17:59

bonjour,
pour poursuivre le sujet de michel voici un couple de santons habillés de madeleine guinde


bartoumiou

Messages : 722
Date d'inscription : 01/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUINDE Madeleine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum