Nouveaux venus

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveaux venus

Message  titi le Mer 25 Fév - 16:55

Bonjour, NOus sommes des nouveaux venus, appellés les "Fadas de Santons" dans notre quartier.... C'est tout dire !
Pourriez-vous me donner des infos sur les Santibelli itliens et non fabriqués à Aubagne ?
Nous recherchons de la documentation sur les santons en carton pâte.
Avec tous nos remerciements, bien cordialement.

titi

Messages : 1
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux venus

Message  Michel le Mer 25 Fév - 18:31

Bonjour et bienvenue parmi nous.
Il y a beaucoup de confusions à propos des santibelli.
Le santibelli marseillais est réalisé exclusivement en terre cuite. Sur ce sujet, c'est l'ouvrage de Régis Bertrand présenté ici infra par Bartoumiou dans le monde des livres qui reste la référence. Ce type de compositions qu'on a parfois attribué déjà à Lagnel reste un travail marseillais. Brémond, Simon, Liévin en dernier se sont adonnés à leur fabrication. La croyance populaire cite le nom d'Aubagne, mais on n'en a aucune preuve scientifique. Il y a un catalogue d'exposition qui date du milieu des années '80 (je dois revérifier)ainsi qu'un Carnet d'expert d'Anne de Margerie paru chez Duncan/Actes Sud, dépôt légal mars 1997.
D'autre part il y a confusion avec une production en plâtre qui est assurée par les figuristes toscans. Ch. Martin mal relayé par Marcel Provence signale le cas du figuriste Santouchi (plus vraisemblablement Santucci) à Aix. Il s'agit d'un mouleur en plâtre que l'on croise souvent dans les annuaires français sous le nom de plâtriers mouleurs. Le père du Santouchi était passé par Toulon. Je cite de mémoire, je dois faire la recherche. Le cas des frères Pellegrini qui s'installent à Marseille sous le second Empire est également bien connu. J'ai étudié le cas de Liège pour ces mouleurs toscans, j'ai publié une plaquette en français et ce texte a été également publié en Italien dans la revue "Il Presepio" de l'Association italienne des Amis de la Crèche. On assiste dès le XVIIIe siècle à un véritable phénomène migratoire. Se sera un des grands flux avec les banquiers à la période médiévale. Ces figuristes se déplacent dans l'Europe entière; ils sont connus en Allemagne dès 1721. Goethe en parle dans ses récits. Je possède certaines statistiques-l'émigration des figuristes est connue en France sous le premier Empire. Avec un chercheur allemand et un autre néerlandais nous avons relevé presque 300 marques d'ateliers sur 4 pays (F, B, D, N) qui véhiculent des modèles de crèches et de statues assez identiques. Jean DOUCET, Crèches du monde entier, édition du Signe 2002 leur réserve quelques pages en s'appuyant sur mes recherches. Cet ouvrage que j'ai préfacé est disponible au Musée de Blain.
Concernant le carton pâte, le sujet est très vaste. Il faudrait savoir ce qui vous intéresse. Il y a la fabrication en carton pierre à Marseille, il y a deux techniques différentes. Les ateliers sont connus pour la plupart, Coder jusque sa mort en 1845, Simon son neveu jusque 1857, Marius Galard je pense jusqu'en 1868. Léon Simon, fils du précédent en réalisera encore jusqu'au début du XXe s. On peut citer aussi Martel père à Cotignac qui avait mis au point une technique de flocage des animaux.
Il ya une production de figures de crèche de carton pâte en Toscane, notamment avec Marchi près de Bagni di Lucca, mais c'est surtout dans les Pouilles autour de Lecce que cet art c'est développé, mais cela ouvre un très vaste sujet.
Pour l'Allemagne, il y a les firmes Apel à Oberlind bei Sonneberg en Thuringe active vers 1900, la firme Marolin à Steinach en Thuringe également fondée la même année qui existe toujours et la firme Schneider à Neustadt près de Cobourg fondée en 31. Elle est passée au plastique dans les années '70. Ici en Belgique plusieurs firmes ont existé aussi, notamment des fabricants de jouets comme Clairon et Durso. Il y avait aussi une fabrication à Deinze en Flandre dont le nom m'échappe pour l'instant. Voilà ce que je peux citer de mémoire. Pour le reste et pour l'impossible , je dois consulter mes notes. En résumé le santibelli en terre cuite, profane comme religieux, est marseillais et pas aubagnais. Il existe une production parallèle de figurines de plâtre. La production en papier mâché est principalement italienne ou allemande. Pour apporter davantage de précisions, il faudrait voir des photos.

Michel

Messages : 1809
Date d'inscription : 29/02/2008
Age : 52
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum