GUIOMAR Liliane

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  thalie le Ven 28 Mar - 16:09

"Fête des Vierges", créée par Frédéric Mistral




Créée par Mistral en Arles en 1904, la "Fèsto Vierginenco" est célébrée une fois l'an pour le passage du costume d' enfant à celui de l'adulte.
Elle date réellement de 1903 mais seules 18 jeunes filles répondirent à l’appel de Mistral alors qu’en 1904 elle furent 350 et la fête eut lieu au théâtre antique à Arles.

A l'époque le costume était de moins en moins porté donc Mistral eu l'idée de faire cette fête.
En en faisant un événement symbolique, il réussit à en raviver l’intérêt.

Seules Les Saintes l’ont conservée grâce au Marquis de Baroncelli qui, jusqu’en 1939, en fut l’organisateur.
La Nacioun Gardiano l’a ensuite maintenue et c’est elle qui l’organise encore aujourd’hui.

Les jeunes filles prépubéres portaient une autre tenue. Or Michel à raison de préciser que c'est au début du XXème que tout a été codifié via la volonté de Mistral de sauver le costume.
avatar
thalie

Messages : 433
Date d'inscription : 30/01/2008
Age : 44
Localisation : comtat venaissin valréas cavaillon

Revenir en haut Aller en bas

renseignements

Message  luc759 le Ven 28 Mar - 18:09

Je vous remercie tous pour ces détails sur les Arlésiennes , est-il vrai que chaque partie du costume de l'Arlésienne porte un nom trés précis? et qu'il ne tenait que par des épingles ,qu'il n'était pas cousu comme il est en de nos jours ?

luc759

Messages : 72
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 52
Localisation : Paris et Avignon(Les Angles 30 pour être plus précis)

http://luc75009.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

costume Arlésiennes

Message  Michel le Ven 28 Mar - 21:10

Aîe! Aïe! Aïe! Ne dis jamais cela en Arles espèce de Com-tadin! Encore de nos jours toutes les parties du costume de l'Arlésienne sont toujours maintenues par des épingles. Fichu, guimpe, devant d'estomac, eso, ruban ou cornettes, fond de coiffe, jupe, tablier forment les pièces principales du costume. L'arrière en saillie par rapport à la nuque est maintenue par un carton. Cette partie s'appelle le bénitier. Le montage du fichu sur l'avant s'appelle la chapelle-normal puisqu'elle contient les saints pardon les seins. Plus sérieusement, si tu veux connaître toutes les particularités du costumes tu peux consulter l'ouvrage de Nicole NIEL, L'art du costumes d'Arles, 1989. A compte d'auteur 10 rue du docteur-Gay, 13200 ARLES. Cette ouvrage pratique de coiffure et d'habillage fait 380 pages.
Sur l'évolution du costume, il y a les 3 volumes de l'Histoire du Costume d'Arles d'Odile (ancienne Reine d'Arles) et de Magali PASCAL. le troisième tome vient de paraître. Une merveille, le prix est en conséquence...

Michel

Messages : 1809
Date d'inscription : 29/02/2008
Age : 52
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Liliane Guiomar

Message  Daniel le Mar 22 Avr - 0:27

Invitée d'honneur du 50ème salon d'Arles je publie en ce moment sur mon blog les photos prises lors de ma visite.
cliquer ici :
Liliane guiomar Arles

Voir également son site :

site liliane guiomar







Daniel
Admin

Messages : 1111
Date d'inscription : 28/01/2008
Localisation : Beaulieu dans l'Hérault mais tout près du Gard !

http://lousantonejaire.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  Invité le Mar 22 Avr - 9:25

Mon mari m'a offert son livre lors de notre visite au musée Château Gombert, les photos sont vraiment belles, je n'ai pas terminé de le lire, mais j'aime déjà ce livre, je vais vite faire un petit tour sur ton blog..........

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Livre sur Liliane Guiomar

Message  alysiane le Mar 22 Avr - 9:40

Pakall de quel livre sur Liliane Guiomar parles tu?
Je suis ssez intéressée.
avatar
alysiane

Messages : 148
Date d'inscription : 03/02/2008
Age : 65
Localisation : Nice et Agen

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  Knoum le Mar 22 Avr - 9:46

alysiane a écrit:de quel livre sur Liliane Guiomar parles tu?

Il s'agit du livre publié par les éditions Equinoxe fin 2007 pour sa participation au salon d'Arles. Tu peux le voir ici : http://www.editions-equinoxe.com/popup_image.php?pID=452&osCsid=46b0a01f7714fa1589dc98c575854ae7
avatar
Knoum

Messages : 601
Date d'inscription : 01/02/2008
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  Daniel le Mer 23 Avr - 11:50

Je fusionne ce fil avec celui déjà existant sur L. Guiomar dans l'annuaire des santonniers.
En fait je me demande si pour être plus précis il ne vaudrait mieux pas appeler cette rubrique "catalogue" ou "répertoire" des santonniers car il s'agit de présenter l'oeuvre de plus de santonniers possible, qu'ils soient en activité, vivants ou non.
On pourrait ouvrir dans cette rubrique un fil annuaire des santonniers où on ne mettrait que l'adresse et les coordonnées des santonniers en activité.
Qu'en pensez-vous?

Daniel
Admin

Messages : 1111
Date d'inscription : 28/01/2008
Localisation : Beaulieu dans l'Hérault mais tout près du Gard !

http://lousantonejaire.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  bernard le Mer 23 Avr - 13:14

Je suis pour cette démarche DANIEL, enfin si cela n’est pas trop de travaille pour toi, et pour la même occasion je voulais encore te remercier d'avoir fais se forum, et qui rassemble autant de personne de divers régions avec un même et seul passions

MERCI
avatar
bernard

Messages : 704
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 28
Localisation : creuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  chicouloun le Mer 23 Avr - 15:40

Pas de problème pour moi, Daniel.
Et merci pour tout.
avatar
chicouloun

Messages : 910
Date d'inscription : 31/01/2008
Age : 53
Localisation : Miramas-en-Provence

http://provencecreches.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Livre Guiomar

Message  alysiane le Jeu 24 Avr - 10:52

Merci Knoum, où peut on le trouver? Dans les librairies ou sur Internet? La page de garde est bien belle.

Tout à fait OK avec ce que tu proposes Daniel et encore un gros merci pour tout ce que tu fais pour le forum.....
avatar
alysiane

Messages : 148
Date d'inscription : 03/02/2008
Age : 65
Localisation : Nice et Agen

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  Invité le Jeu 24 Avr - 21:08

Oui, tu peux le trouver sur internet comme en librairie, pour cette dernière il te faudra peut-être le commander, c'est normalement sans soucis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  tartarin le Lun 11 Jan - 0:00

Je ravive ce sujet.
Le travail de Liliane Guiomar est sans conteste d'une formidable dextérité et signe d'une maitrise de son art.
Elle a commencé avec l'argile dans les années 70. Elle travaille depuis qq années les grès, lui permettant de parfaire les détails, surtout pour les mains.
A part, les moutons, elle s'attaque à tous les sujets.
Son travail est assez distant du petit santon moulé en série de nombreux santonniers.
Il faut remarquer que ce type d'approche n'est pas rare, on retrouve ce travail chez thierry Deymier, daniel Galli, daniel Scaturro ... qui utilisent parfois des instruments de chirurgie ophtalmique !
Celà dit en passant, on a affaire à quatre M.O.F. dans les noms cités. Very Happy
avatar
tartarin

Messages : 64
Date d'inscription : 10/01/2010
Localisation : Tarascon

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  Michel le Lun 11 Jan - 2:37

Sans ranimer la querelle, je trouve que Lilianne Guiomar, tout en saluant le génie, la prouesse artistique et technique n'est plus du tout dans l'esprit du santon. Le matériau qu'elle utilise actuellement n'a plus rien à voir avec la tradition. Thierry, même si on peut regretter un peu certains choix de modèles pour Escoffier (et leur exploitation en masse), a su rester provençal et santonnier dans ses pièces personnelles. De même pour Daniel Galli qui m'a téléphoné avant Noël et rêverait de fermer quelques mois pour pouvoir créer ou Daniel Scaturro que j'ai bcp fréquenté quand j'étais conservateur restent bien dans l'âme du santon. L'art de Lilianne Guiomar est une adaptation de la crèche Napolitaine pour ses scènes de banquets, la technique s'inspire des siciliens comme Grasso, Criscione, Biondi et autres Bongiovanni-Vaccaro avant eux.

Michel

Messages : 1809
Date d'inscription : 29/02/2008
Age : 52
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  tartarin le Lun 11 Jan - 3:27

On aborde là le sujet délicat de la transmission des arts et coutumes populaires.
Ayant été conservateur, tu comprends l'importance du travail de recherche de l'authenticité historique, qui est un vrai métier avec la publication d'ouvrages rigoureusement documentés et qui inspirent le travail de nombreux santonniers actuels (JE Gaumé par exemple).
Peut-on penser que l'utilisation de l'argile est la condition sinequanone pour appeler une figurine "santon"?
Jusqu'ou un santon est provençal ? confused
dans le sujet abordé? une "institutrice" est-elle de tradition provençale?
Provençal n'est-ce que le thym, le romarin, l'accent, le soleil, la méditérannée, les cigales, la pastorale? Question
La démarche de T.Neveu de mouler des personnages qui l'entourent, ne pourrait-elle pas être renouvelée de nos jours? comme le pied-noir de Marinette Frapolli, et pourquoi pas un informaticien comme sujet?
Ou faudrait-il maintenir le type de sujets traditionnels (ceux de notre enfance) et ne se cantonner qu'à une ré-interprétation de ces sujets? comme nous le montrent admirablement bien Evelyne Ricord, Gaumé, I.Fontanille, Arterra? cyclops
Je n'ai pas d'avis tranché là dessus Neutral
avatar
tartarin

Messages : 64
Date d'inscription : 10/01/2010
Localisation : Tarascon

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  tartarin le Dim 7 Mar - 21:40

Que l'on aime ou pas son style, sa technique est remarquable. quelques exemples :

Nativité et bergers :


Détails :


avatar
tartarin

Messages : 64
Date d'inscription : 10/01/2010
Localisation : Tarascon

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  camarigo le Lun 15 Nov - 18:44

je rentre dans un débat qui date sans doute... Mais, j'ai plusieurs choses à vous dire !
Michel (je crois) insiste pour dire que Liliane Guiomar ne rentre pas dans la catégorie des santons de Provence ! POURQUOI ?
LA CRECHE PROVENCALE est à l'origine un échange entre les commerces de mer entre NAPLE et MARSEILLE... Le santon est d'abord napolitain ! A Marseille, on compte bon nombre de tuileries et poteries... qui donneront des idées à certains de compenser par le jeu des crêches privées à défaut de celles des églises interdites depuis la Révolution...
La crêche devient provencale et sera enrichie d'autres matériaux comme la mie de pain ou le verre...
Le santon en argile, plus solide prendra le dessus... L'important, c'est une histoire autour de la NATIVITE en provence ! Jolie invention, NON ?
Liliane Guiomar respecte la règle avec beaucoup de beauté ! C'est une santonnière dans la tradition provencale !
J'ai reproduis en d'autres temps des pièces de Liliane Guiomar pour ma propre expérience... (Je précise que toute création reste une pièce unique, même si elle s'inspire d'un autre modèle déjà créé... Les peintres le savent bien ! Le meilleur moyen d'apprendre est de reprendre ce qui est déjà réussi !) C'était un travail très agréable ! Je ne comptais pas le temps de travail ! Vu que je ne vendrais pas une pièce qu'elle va vendre 1500 euros sur le marché... D'abord, le choix de l'argile... Elle doit être très fine, bien grasse pour l'élasticité et à la cuisson bénéficier de plusieurs cuissons, car certains élèments sont très fins donc fragiles... Pour le reste... (je pense à la Sainte famille avec le boeuf et l'âne couchés...) les pièces sont dans la masse... Ce qui fait que cette pièce ne pose pas trop de problème... Par contre, n'ayant jamais été sous les jupes des santons dont les jambes de femmes apparaissent, ou chevaux dressés sur leurs pattes arrières, je me suis toujours posée la question si elle plaçait des renforts métaliques avant cuisson, vu la fragilité du sujet...

Dire aussi : Un jour, je suis allée chez un "sculpteur" de St NICOLAS en Lorraine... qui affirmait travailler sans moules... J'en doutais fort... Comment reproduire à l'identique sans moule ? J'ai 30 ans de façonnage de santons en tous genres ! J'ai toujours eu besoin d'un moule de base... Le gars avait mal fermé ses portes d'atelier... J'ai vu ses moules et lui ai fait remarquer qu'il travaillait finalement avec des moules... Il est à la MAISON DES ARTISTES... Un bon endroit pour ne pas payer trop d'impôts...

Regardons par exemple les chevaux d'Eliane Guiomar... Tous du même format... Avez-vous déjà vu notre santonnière façonner de A à Z un de ses chevaux ? Moi pas !

Imaginons qu'elle prenne à chaque fois une boule d'argile qu'elle prend la peine de peser... Non, désolée... Si son cheval à 4 pieds peut exister... il lui faut une forme de base...
Donc un moule...

Pour les personnages, c'est plus simple... Je suppose qu'elle travaille autour d'un bâton central qu'elle retire par la suite... pour les personnages debout... Pour les plis de tissu... Un pinceau éfillé et humide ira se placer docilement dans les plis... Un travail plaisant... en somme... La peinture après cuisson fera le reste et une bonne patine à la cire d'abeille... C'est parfait... Puisqu'il y a une grande maison pour tous ces joyaux, du temps et des moyens... Tout est bien !
avatar
camarigo

Messages : 38
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 69

http://notreperenotremere.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  Michel le Lun 15 Nov - 20:18

En évitant de remettre de l'huile sur le feu, alors que je cherchais mettre tout le monde d'accord en reconnaissant l'importance et l'intérêt de l'oeuvre, mais en concluant, comme elle le fait d'ailleurs elle même qu'elle est plus figuriste que santonnière.
Par contre où je bondis, ici, ce n'est plus le prof de sculpture, mais le Michel historien qui parle, c'est lorsque je vois les amalgames qui sont faits à propos de l'histoire de la crèche. Revoir toujours les mêmes erreurs et raccourcis historiques devient fatiguant.
Qu'il y ait eu des influences napolitaines par les voies portuaires, ce n'est pas à négliger. Il faut aussi tenir compte des influences génoises, qui sont plus anciennes en ce qui concerne les personnages articulés et habillés. Ces personnages sont destinés à l'époque à une élite, à la noblesse, certaines congrégations ou sanctuaires bien nantis. Il faudrait faire aussi un rapprochement entre les figurines populaires d'Albisola, les macachi, qui étaient souvent réalisées avec de la terre de Menton et qui ont un acte de naissance pratiquement contemporain des oeuvres de Lagnel.
Les crèches d'ancien régime dont on a gardé la trace en Provence sont loin d'être légion. Quelques dizaines tout au plus et peu de personnages habillés, mais des personnages en bois sculpté, oeuvres des Peru, de Laloissier à Mimet ou d'autres sculpteurs comme à Saint-maximin, aujourd'hui disparue. Elles sont loin d'être généralisées. Dans la plupart des églises, on décorait pour l'occasion une statue de la vierge.Ce n'est pas la fermeture des églises à la révolution qui a provoqué l'apparition du santon, mais une technique de reproduction en série, par moulage, qui en diminuait le prix de revient et un matériau peu coûteux, l'argile crue. Les travaux de Régis Bertrand l'ont largement démontré. Lagnel a probablement diffusé ses 1ers santons dans la clandestinité.
Le santon d'argile à évolué, on est passé à la cuisson, bien qu'elle soit déjà attestée au XIXe s.
Je passe sur la mie de pain, qui existait sous une forme provençale avant la révolution , mais qui n'est pas une technique exclusive à cette région. Le verre filé est une tradition nivernaise débarquée d'Italie qui est antérieure au santon d'argile. Ces figurines de verre filé étaient vendues dans les relais de poste comme objets de bimbeloterie.
Tout cela pour en arriver au fait que si j'admire l'oeuvre de Liliane Guiomar,son évolution actuellement, le grès et les oxydes, ne se situe pas dans la lignée d'un objet d'art populaire, mais dans le cadre d'objets d'art que tout le monde n'aura pas la possibilité de s'offrir. D'autre part sur la forme, je suis aussi réservé. Les scènes de banquet XVIIe inspirées directement de la scène d'auberge napolitaine n'ont rien à voir avec la convergeance des santons provençaux vers l'étable représentés pour la plupart en chemin. Depuis 30 ans on voit de plus en plus de métiers surtout à cause du santon habillé qui nécessitent une sédentarisation et qui n'existaient pas par le passé. c'est aussi le problème de la commercialisation que vous soulignez ailleurs.
La crèche en provence a consacré certains types populaires, théâtraux ou des pastorales, les crèches napolitaines, génoise ou siciliennes en ont consacré d'autres. Chacunes ont leur intérêt et ce serait bien de ne pas tout mélanger. C'est tout simplement ce que je tentais d'expliquer; dont acte...

Michel

Messages : 1809
Date d'inscription : 29/02/2008
Age : 52
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  papet le Lun 15 Nov - 21:48


Quesrion à Camarigo et ses 30 ans de pratique :qui fait le moule ,en quelle matiere pour l'argile? en combien de parties?
pour un cheval sur ses 4 pieds par exemple! avec un socle comme un santon.
avatar
papet

Messages : 110
Date d'inscription : 17/04/2008
Localisation : 13910 Maillane

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  camarigo le Mar 16 Nov - 15:06

Je réponds à Michel (en colère...)... Bien entendu, je n'ai jamais eu l'intention d'approfondir l'origine dun SANTON... Il l'a fait pour moi et bien ! Merci à lui ! Je n'ai fait que l'aller d'un point à un autre ! le temps me manquant ! Et je considère qu'ici, il y a quelques experts et nos bibliothèques de bons livres sur les santons font le reste !
LA PASTORALE PROVENCALE RESTE LE THEME CENTRAL DE CETTE TRADITION... ET IL EST IMPORTANT DE S'Y FIXER... Mais, un santonnier au don réel d'artiste et non de producteur "industriel" aura toujours le besoin d'oxygéner son cerveau par des CREATIONS PERSONNELLES afin de ne pas se noyer dans la répétition... L'homme n'est pas une machine surtout sur un tel thème ! Laissons le santonnier sortir un peu des sentiers battus... A condition que cela reste dans le cadre de son message !
Je vous donne un exemple :
Un jour, je reçois la visite d'un industriel connu qui a beaucoup de bons copains dans le monde des manades camarguaises... Il me propose de placer la tête de ses amis sur une sculpture célèbre des 4 évangélistes en bas relief d'argile... A cette époque, j'expérimentais ce genre de travail pour une expo locale.... Quelle folie ! J'ai refusé... J'ai perdu un marché... Pas grâve... Mais, une scène familiale autour d'une poule au pot ! Que c'est créatif et heureux à voir ! Celà n'empèchera pas les petits santons collorés d'aller offrir leur cadeau à la crêche avec joie !
avatar
camarigo

Messages : 38
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 69

http://notreperenotremere.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  camarigo le Mar 16 Nov - 15:23

papet a écrit:
Quesrion à Camarigo et ses 30 ans de pratique :qui fait le moule ,en quelle matiere pour l'argile? en combien de parties?
pour un cheval sur ses 4 pieds par exemple! avec un socle comme un santon.

Very Happy Bonjour papet... Je ne comprends pas bien votre message.... mais, je vais essayer d'y répondre :

Qui fait le moule ? Pour ma part, moi ! Lorsque j'ai commençé cette activité, j'ai rencontré cet obstacle important : comment faire un moule... Nous étions dans les années 78... Ce monde était très fermé !!! C'est Mr PEYRON père, un homme très gentil et humble... Un bon papet ! qui m'invita à aller dans son atelier du moment aux BAUX de Provence pour me faire sa démonstration... Une très bonne journée !! Depuis, j'en ai fait beaucoup... Et comme j'ai dû souvent déménager, j'ai dû me débarrasser d'un bon nombre, hélàs !
Le moule en plâtre à mouler reste le meilleur outil pour le santonnier dans la tradition.... Le plus classique reste en 2 parties (male et femelle)... Mais, il est possible de créer des moules plus compliqués... enb plusieurs parties... Je dois dire que faire ce genre de moule peut vous donner unn sacré travail...
En attendant, je peux vous dire que autant j'avais du plaisir à travailler l'argile, autant le plâtre était pour moi une épreuve obligatoire !
J'ai fais un stage pour apprendre à maitriser les résines et les elastomères... Très intéressant... mais, je n'y ai pas donné de suite... J'ai aussi passé 4 mois chez un staffeur... Etonnante expérience que j'ai encore en mémoire !
avatar
camarigo

Messages : 38
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 69

http://notreperenotremere.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  camarigo le Mar 16 Nov - 15:31

Tout comme Liliane Guiomar, j'ai eu envie d'expérimenter divers matériaux en cuisson dans mes fours à poterie... Un jour, on m'a invité sur une colline d'argile et me disant que je pouvais me servir à volonté ! Comme si j'avais trouvé un trésor, je me suis jeté sur ce stock merveilleux ! Cet argile brut avait un gros défaut... il était friable... Il fallait le mélanger avec d'autres argiles pour en modifier la densité... J'ai fait quand même quelques pièces qui sentaient un merveilleux parfum de verveine à la cuisson et ressortait jaune d'or !
J'ai rencontré aussi un céramiste... Là encore, j'aurais aimé approfondir dans le secteur...
avatar
camarigo

Messages : 38
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 69

http://notreperenotremere.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  Michel le Mar 16 Nov - 17:41

Je ne suis pas en colère, mais ce sont des simplifications comme cela qui contribuent à faire du santon un peu tout et n'importe quoi.
Je vois mal le rôle que les évangélistes jouent dans l'exemple. Il m'est arrivé souvent de faire des portraits d'amis provençaux dans les personnages de l'église, mais le portrait s'efface pour un archétype. Bacculard devient le berger, Aurran le tambourinaire.
Il y a un tas de façons d'innover et de rester créatif, de se défouler même autour du thème de la Nativité, que ce soit en privilégiant les costumes d'un terroir ou d'un autre, en réinterprétant les attitudes, les présents.
La scène de la poule au pot n'a rien de typiquement provençal, elle est aussi intemporelle (on peut représenter l'époque d'Henri IV) et fonctionne en tant que telle en dehors de la crèche. Tant qu'à garder le lien, autant présenter le gros souper ou la scène de l'auberge de Benvengu.
Liliane a représenté des scènes qu'elles désignent comme scènes provençales, mais pas comme santons. Elle a aussi représenté la Russie, pays d'origine de son beau-père. peut-on encore les appeler santons? Assurément non!


Dernière édition par Michel le Jeu 25 Nov - 18:32, édité 1 fois

Michel

Messages : 1809
Date d'inscription : 29/02/2008
Age : 52
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  papet le Mar 16 Nov - 18:54

Vous parlez de moule pour les chevaux en argile de Liliane G. pouvez vous m'expliquer la réalisation?
avatar
papet

Messages : 110
Date d'inscription : 17/04/2008
Localisation : 13910 Maillane

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  camarigo le Mar 16 Nov - 20:32

Michel a écrit:Je ne suis pas en colère, mais ce sont des simplifications comme cela qui contribuent à faire du santon un peu tout et n'importe quoi.
Je vois mal le rôle que les évangélistes jouent dans l'exemple. Il m'est arrivé souvent de faire des portraits d'amis provençaux dans les personnages de l'église, mais le portrait s'efface pour un archétype. Bacculard devient le berger, Aurran le tambourinaire.
Il y a un tas de façons d'innover et de rester créatif, de se défouler même autour du thème de la Nativité, que ce soit en privilégiant les costumes d'un terroir ou d'un autre, en réinterprétant les attitudes, les présents.
La scène de la poule au pot n'a rien de typiquement provençal, elle est aussi intemporelle (on peut représenter l'époque d'Henri IV) et fonctionne en tant que telle en dehors de la crèche. Tant qu'à garder le lien, autant présenter le gros souper ou la scène de l'auberge de Benvengu.
Liliane a représenter des scènes qu'elles désignent comme scènes provençales, mais pas comme santons. Elle a aussi représenté la Russie, pays d'origine de son beau-père. peut-on encore les appeler santons? Assurément non!

C'est comme vous voulez pour les simplifications... Pour nous santonniers, ce n'était pas prioritaire sinon pour les pointilleuses Françoise Delesty... Je ne me fais pas de soucis pour le SANTON PROVENCAL, il est maintenant très bien encadré !
Pour cette commande que je n'ai pas prise, je m'explique ! La facade de l'abbatiale de St GILLES est classée... Si vous voulez en reproduire un échantillon, c'est possible ! Mais, le dénaturer, c'est impossible...
Celà ne m'a pas empéché de faire des santons d'après photos en nombre... Et d'y trouver beaucoup de plaisir... Mon dernier sujet : l'abbé Pierre...
Dans les décors de crêches, il y a des sujets passifs et des sujets actifs... Les plus actifs restent ceux qui arrivent à la crêche avec leurs offrandes, plus loin, les scènes de théatre, et plus loin, la vie den tous les jours... Donc, une bonne soupe familiale sera la bienvenue dans ce décor heureux... C'est celà aussi faire la crêche... Monn rève a été aussi d'avoir une chapelle abandonnée transformée en musée... Ce qui n'a pas été fait... C'est comme celà !
J'ai fait quelques santons lorrains sur 2 époques... 88 et 2003... Le caractère de mes santons est devenu tout à coup universel ! Soyons léger SVP
Un jour, alors que je travaillais mes formes, je prends un pied nu d'argile à peine sorti du moule... En l'affinant, je pince le talon... Il n'y avait qu'un pas pour y voir DIEU CREATEUR créant l'Homme à son image !
Tout santonnier devrait être comme un moine dans sa prière dès qu'il se met au travail... Son argile n'en serait que toute vibration d'amour ! Lorsque je pense à la Russie souffrante, je me dis qu'un santon en hommage à la Russie dans une petite crêche provencale serait un sacré message de PAIX et d'ESPERANCE ! Et moi, çà çà me plait sacrément plus que les rigueur d'esthétisme au nom d'une certaine tradition hermétique ou chauviniste comme je l'ai, hélàs trop souvent rencontré chez certains arlésiens ou gardois (le Var, j'ai moins connu...).
avatar
camarigo

Messages : 38
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 69

http://notreperenotremere.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUIOMAR Liliane

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum