Littérature provençale

Aller en bas

Littérature provençale

Message  Knoum le Jeu 20 Nov - 17:48

Je fais suite au post de Caty dans sa présentation.
Je n'aime pas la vision de la Provence véhiculée par les livres de M. Pagnol. Elle est géographiquement très restreinte et véhicule de gros clichés sur lesquels se sont rués tous les marchands du temple, professionnels du tourisme comme santonniers (Daniel, une petite partie de cartes ?!?). Je crois que les livres de Giono (cf. "Regain" ou "Que ma joie demeure" par exemple) présentent un aspect plus vrai de la région : d'abord ils parlent de la montagne ; ensuite ils témoignent de l'âpreté de la terre et du labeur des hommes. Il faut arrêter de fantasmer la Provence et de la limiter au littoral, aux cigales et à la lavande. Cette terre, elle a été dure à mettre en valeur et les anciens portent encore cette mémoire.
Je précise que je n'attends pas nécessairement d'un ouvrage un récit réaliste : on peut avoir une vision romanesque et poétique de la région sans pour autant la trahir. Je pense notamment à Marie Mauron.

Débat ouvert...
avatar
Knoum

Messages : 601
Date d'inscription : 01/02/2008
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  chicouloun le Jeu 20 Nov - 18:55

Dans le même esprit , nous avons les très beaux livres de Marie Mauron.
Ils nous rapprochent des gens de la terre, et nous montre un monde sans concession ou pour survivre, il faut travailler.
A travers elle, nous découvrons sa terre, ses légendes, ses traditions.
Marie Mauron est une passionnée de ton terroir et très vite elle s'est battue pour la défense de Notre Provence contre les industries et les promoteurs immobiliers: une visionnaire.

Mistral aussi, s'est très vite rendu compte que s'il n'y avait personne pour mettre par écrit les traditions et le parler provençal, tout cela se perdrait à jamais.
Tel un ethnologue, il nous a transmis de très beaux récits: Mémoire et racontes , Calendau ....
jusqu'au sublime Mirèio, récompensée par un prix Nobel.


Ne serait-ce qu'avec ces 2 auteurs, nous sommes loin de Monsieur Pagnol.
avatar
chicouloun

Messages : 910
Date d'inscription : 31/01/2008
Age : 54
Localisation : Miramas-en-Provence

http://provencecreches.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  thalie le Jeu 20 Nov - 19:53

je fais défendre Pagnol parceque comme moi son papa était valréassien, cet instituteur est né à deux pas de la maison où j'ai grandi, je suis allé à l'école marcel pagnol, où j'ai eu une institutrice madame canut, qui nous a fait découvrir, la gloire de mon père, mais aussi crin blanc. J'ai grandi en lisant tous les Pagnol, mes grands parents étaient amis avec la famille Pagnol, cartonnier comme eux. Provençale de naissance mais pas totalement de culture, j'ai découvert les légendes de Provence, au travers de Daudet à l'école, mais je n'ai jamais lu Giono, ni Marie Mauron même si j'ai enseigné dans des établissement qui portent leur nom. J'ai lu Barjavel, peut être parcequ'il est de Nyons et j'y avais ma grand mére ?
Pour moi admirer la Provence par le biais de Pagnol n'est pas forcément réducteur. C'est l'utilisation faîte par le tourisme de masse qui réduit cet auteur.
Certains d'entre nous ont la partie de carte et alors si on aime. Je n'est découvert que par hasard que les santons reprennaient les personnages de la pastorale, car dans ma famille la crèche c'est ma maman qui la faisait et les traditions de la pastorale, elle n'y connait rien ( la créche s'était pour la nativité nous n'avions aucun personnage de la pastorale dans notre crèche) mais que des santons chave et carbonnel , alors que pour apprendre le français, elle a lu : Giono, Barjavel, Pagnol et les autres.
avatar
thalie

Messages : 433
Date d'inscription : 30/01/2008
Age : 46
Localisation : comtat venaissin valréas cavaillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  Michel le Jeu 20 Nov - 20:30

L'oeuvre de Pagnol a été un peu galvaudée, même si elle reste savoureuse et pour nous, tout au moins en Belgique francophone, au programme de l'enseignement. Aubagne a ouvert un créneau, plutôt une brèche dans laquelle se sont engouffrés bon nombre de santonniers. C'est Marius Chave qui avait créé la partie de carte du vivant de l'écrivain. Giono est plus ardu à lire, le cinéma a bien rendu son oeuvre. J'ai eu la chance de très bien connaître Marie Mauron et les descendants de certains personnages du quartier Mortisson. Nous parlions plus en provençal qu'en français. Les deux derniers nous montrent (souvent avec humour pour Marie Mauron) une terre rude, sans concessions sur laquelle il est parfois dur de survivre. Vous semblez tous oublier Henri Bosco qui nous montre aussi l'âpreté et la beauté d'une terre qui est loin de la Provence des cartes postales. Sans le qualifier d'écrivain régionaliste, il a lui aussi magnifiquement chanté la Camargue, la Durance et le Luberon. Beaucoup d'entre vous ne savent pas que son oncle et sa tante ont été des santonniers talentueux dans les premières décennies du siècle passé. C'est Cursat à Fontvieille qui a racheté les moules dans les années '30. L'âne culotté de Bernard Sauvat n'évoque-t-il pas l'Ane Culotte???

Michel

Messages : 1845
Date d'inscription : 29/02/2008
Age : 53
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  Knoum le Jeu 20 Nov - 21:20

amorasterix a écrit:On se reconnaît tous à travers ses personnages.
Je trouve ça un peu subjectif comme argument...
thalie a écrit:je fais défendre Pagnol parceque comme moi son papa était valréassien, cet instituteur est né à deux pas de la maison où j'ai grandi, je suis allé à l'école marcel pagnol, où j'ai eu une institutrice madame canut, qui nous a fait découvrir, la gloire de mon père, mais aussi crin blanc.
Ben ça non plus ça ne me semble pas un argument. On peut apprendre des choses à l'école, au sens d'être informé, de savoir qu'elles existent, et s'en éloigner après, non ?
thalie a écrit:C'est l'utilisation faîte par le tourisme de masse qui réduit cet auteur.
Oui, là, d'accord; je te comprends Thalie. Il ne s'agissait pas pour moi de tirer à boulets rouges sur Pagnol, mais quand on habite en Provence, c'est très agaçant de n'entendre parler que de lui, de le voir assimilé à des magasins bas de gamme avec bruit de cigales, lavande et pastis de mauvaise qualité. J'ai d'ailleurs une amie qui proposait de monter un "comité de libération des cigales en céramique" sur le modèle de ce que certains avaient fait avec les nains de jardin. Bien sûr c'est pour rire mais il y en a vraiment marre de certains clichés.

Michel a écrit: Vous semblez tous oublier Henri Bosco qui nous montre aussi l'âpreté et la beauté d'une terre qui est loin de la Provence des cartes postales.
Michel merci de rappeler Bosco, que j'aime beaucoup aussi, que ne n'avais pas "oublié" mais simplement pas mentionné (euh, ça tient ça comme rattrappage Embarassed ?!?) !
avatar
Knoum

Messages : 601
Date d'inscription : 01/02/2008
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  amorasterix le Jeu 20 Nov - 21:47

Je pense qu' il nous faut citer également Alphonse Daudet et Jean AICARD qui sont de très bons auteurs provençaux .


Dernière édition par amorasterix le Ven 21 Nov - 16:21, édité 1 fois
avatar
amorasterix

Messages : 480
Date d'inscription : 25/02/2008
Age : 68
Localisation : six fours les plages var

http://amorasterix.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  chicouloun le Jeu 20 Nov - 22:23

Et Charles Galtier !

lui qui a signé des œuvres poétiques, théâtrales et littéraires en provençal extrêmement riche. Plus d'une centaine de récits, pièces de théâtre, nouvelles, monographies de recherches sur la culture provençale sont à mettre à l'actif de cet écrivain de grande culture, profondément sensible à l'humanité latine de la Provence.

Et surtout, celle qui nous intéresse le plus: Les santons de Provence aux Editions Ouestfrance.
avatar
chicouloun

Messages : 910
Date d'inscription : 31/01/2008
Age : 54
Localisation : Miramas-en-Provence

http://provencecreches.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  Daniel le Ven 21 Nov - 0:57

Oui, nous avons souvent évoqué dans plusieurs messages ici ou ailleurs l'image dénaturée de la Provence réduite à des clichés pour touristes pressés qui se contentent de la lavande, des herbes, du miel, du savon de Marseille, des cigales, de la pétanque, du pastis et bien sûr de la partie de carte de Pagnol. Certes ses livres et ses films attestent de son immense talent mais hélas ses descriptions de la vie provençale restent beaucoup trop superficielles, anecdotiques pour ne pas dire caricaturales et ses personnages manquent de profondeur. Giono a regretté amèrement de lui avoir autorisé d'adapter certains de ses romans au cinéma, comme Angèle ou Regain.
Et tous ces personnages ont fini par envahir la crèche provençale à grands renforts de parties de cartes et de pétanque ! C'est bien pour cela aussi, à mon avis, que faire une crèche provençale ne peut pas se réduire à la réalisation d'un village provençal, aussi grand et beau soit-il, avec ses maisons, ses commerces, son marché et son bistrot. C'est pour cela aussi qu'un vrai santonnier doit inscrire sa démarche dans le respect de la tradition ( tout en la faisant évoluer) et ne se permet pas de faire n'importe quoi. Mais hélas le santon s'est trop banalisé, pour ne pas dire pagnolisé, et la mode aidant, il est devenu une industrie.

Daniel
Admin

Messages : 1124
Date d'inscription : 28/01/2008
Localisation : Beaulieu dans l'Hérault mais tout près du Gard !

http://lousantonejaire.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Littérature provençale

Message  Aude le Dim 23 Nov - 11:54

Bonjour,

Moi, j'aime bien Pagnol, mais le massif du Garlaban, Aubagne et Marseille ce n'est pas la Provence. Ce n'en est qu'une facette, très étroite. Au-delà de ce que deviennent les choses dans un monde au le mercantilisme a remplacé le réalisme (j'existe à travers les choses, bonheur est possession, merci Jean-Jacques Goldman), il faut savourer ce que l'on peut encore partager avec le recul que nous donne notre passion.
Il est vrai que Giono est plus difficile que Pagnol, mais il a failli avoir un procès quand il a écrit pour le Reader's digest "L'homme qui plantait des Arbres". Car de nombreux lecteurs, pas que des Etats-Uniens, sont venus sur place retrouver ce qu'ils avaient imaginé à la lecture de ce qui est pour moi, le texte le plus beau de Giono avec Un de Baumugnes.
Alors, où se trouve la vérité, chez les marchands d'images standardisés pour le grand nombre, dans les livres, sur le terrain, façonné par presque 3000 ans de présence humaine et que nos petits enfants n'auront pas la chance de connaître du fait que ces paysages ne sont plus entretenus. A quand, comme chez nous (en Valais) une politique d'aide aux agriculteurs pour l'entretien des paysages qui font partie aussi du patrimoine ?
Parmi mes auteurs provençaux, j'aimerai aussi citer Pierre Magnan qui à fait des descriptions magnifiques des alpes de hautes Provences et notamment de la région de Manosque, de Digne ou de Forcalquier.
A bientôt

Aude

Aude

Messages : 6
Date d'inscription : 05/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Littérature provençale

Message  papet le Dim 23 Nov - 21:26

www.creddo.info/actualite-fr.php -

Voici un lien pour les amoureux de litterature et culture Provençale et Occitane

Centre de Recherches d'Etudes de Documentation et de Diffusion Occitan .
avatar
papet

Messages : 110
Date d'inscription : 17/04/2008
Localisation : 13910 Maillane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  thalie le Lun 24 Nov - 16:12

"Il n'y a pas qu'un écrivain provençal pour décrire la Provence,
La Provence pourrait être décrite par tout le monde étant donné que les gens Qui habitent ici sont semblables aux gens qui habitent ailleurs,
Et quand Shakespeare décrit les passions dans ses drames, Il décrit les passions provençales"

Jean Giono
avatar
thalie

Messages : 433
Date d'inscription : 30/01/2008
Age : 46
Localisation : comtat venaissin valréas cavaillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  Lucien le Lun 24 Nov - 16:53

Loin de moi l'idée de contredire le Grand Maître, mais tout de même : nous nous ressemblons tous, certes, mais avec nos différences ! Je suis un gosse d'ouvrier et si un jour je voulais décrire le labeur de mon père et de ses copains, moi qui ai vécu toute mon enfance dans une usine, je crois que je serais mieux placé que Giono ou Pagnol. Et si vous avez vu le film récent, " La vie moderne", je pense que Depardon qui revient au pays pour filmer est bien plus crédible que n'importe qui...
Ce qui n'empêche pas un auteur anglais de "dramatiser" au sens littéraire du terme une épopée provençale. Le génie romanesque est justement là pour rendre les choses magiques. Mais le ressenti, au fond des choses, celui qui s'inscrit dans votre chair jour après jour comme s'il était tatoué sur notre coeur par les joies et les peines de la vie provoquera éternellement en moi une bouffée de bonheur propre à mouiller mon regard... Je crois que personne ne parlera aussi bien de cette Provence que celui qui connu les morsures du soleil et du vent !
Sur ce, je crois qu'il est temps que je prenne mon cachet... sunny
avatar
Lucien

Messages : 1072
Date d'inscription : 04/02/2008
Age : 70
Localisation : Gilly sur Isère près d'Albertville, Savoie

Revenir en haut Aller en bas

littérature provençale

Message  caly83 le Lun 24 Nov - 17:36

depuis jeudi j'essaie de répondre au sujet qui me passionne mais en vain. Je réessaie donc: pour moi, tous les auteurs qui chantent notre provence se valent à leur manière , avec leur propre expérience de leur existence. Je n'en dénigre aucun et les apprécie pour ce qu'ils me donnent en retour : un bien être à chaque fois qu'ils décrivent ma région. Certe, je me retrouve dans les oeuvres de Pagnol mais n'adhère à aucun cliché car je n'ai pas besoin de ça pour savoir ce que représente ma région. Pour moi, les personnages de Pagnol ne manquent pas de profondeur : il a su à travers un éventail d'acteurs de qualité démontrer différends aspects des personnages , il sait émouvoir et je ne peux pas m'empêcher de verser une larme chaque fois que je me repasse Nais (séquence de Fernandel racontant l'histoire des petits bossus contés par sa grand-mère quand il était petit; je ne peux rester insensible à cela). Quelquesoient les écrivains, il faut les apprécier pour ce qu'ils ont voulu montrer ou dénoncer. Des clichés...il y en aura toujours. :
avatar
caly83

Messages : 17
Date d'inscription : 19/11/2008
Localisation : var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  Zolino50 le Mar 25 Nov - 8:06

Natif de la Provence et vivant dans le "nord" j'entends souvent ces clichés sur le midi.On s'aperçoit qu'ils ont pour origine les films de Marcel Pagnol et les lectures de ses livres.C'est parfois agaçant mais c'est ce que les gens ont retenu :partie de cartes ,partie de boules...Je ne serais pas étonné qu'en creusant un peu on s'aperçoive qu'eux aussi ont été émus par ses films et ses lectures.Combien d'autres régions de France, restant anonymes , aimeraient avoir ,dans leur passé ,un écrivain du talent de Marcel Pagnol qui aurait chanté leur province.
Il est vrai que l'accès à l'art de Pagnol est accessible à tout le monde ,contrairement à Giono,mais n'est-ce pas là le signe d'un grand talent que de se mettre à la portée de la plupart?
avatar
Zolino50

Messages : 1437
Date d'inscription : 04/06/2008
Age : 76
Localisation : La Manche Basse Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Littérature provençale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum